Quelques conseils pour se prémunir des cambriolages ?!

"Quelques conseils pour se prémunir des cambriolages ?!"

Et si vous vous mettiez cinq minutes dans la tête du cambrioleur qui étudie votre domicile ? Tout est affaire d’anticipation… État des lieux à sécuriser. Au Moyen Age, celui qui se faisait construire une jolie maison la sécurisait avec des douves, des remparts, des tours de guet, un donjon pour s’abriter… Six ou sept siècles plus tard, on revient aux mêmes fondamentaux. La mise en sécurité d’une maison individuelle est assez similaire à celle d’un château fort. Et avec le même objectif : dissuader l’ennemi, empêcher l’intrusion, ralentir la progression et le mettre hors d’état de nuire. En 2015, on a enregistré une effraction toutes les 25 secondes en France. La moyenne des butins générés par ces cambriolages s’établit à 1.800 euros, auxquels s’ajoutent 1.800 euros de dégâts. «Les assurances couvrent et remboursent assez bien les dégâts, qui sont souvent d’un faible montant. Par contre, elles ne remboursent pas le plus douloureux pour les victimes : la violation de domicile», commente Yves Ombrouck, président d’ACS, entreprise du Nord spécialisée dans la sécurisation des maisons et des entreprises. Des assertions corroborées par les statistiques de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales : 43% des personnes cambriolées estiment que la perte, le vol ou le saccage d'objets à caractère sentimental et 38% la pénétration de leur habitation par des inconnus sont les faits les plus traumatisants.

  • Les fenêtres : c’est l’accès choisi par 38% des cambrioleurs. N’oubliez donc pas de les fermer (entrebaillé égale ouvert), mais le mieux est de disposer de volets et de verrous spécifiques car la majorité des poignées verrouillables s’ouvrent en moins de 10 secondes.
  • Les fenêtres de toit, dites Velux, sont à traiter exactement comme les autres.
  • Les baies vitrées : encore plus faciles à ouvrir que les fenêtres, par effet levier.
  • Les fenêtres sur rue : si vous voulez en protéger avec des barreaux, choisissez-les en acier et d’une épaisseur de 18 mm minimum. Il faut les sceller d’au moins 8 cm dans les murs et les espacer de 12 cm maximum.
  • La boîte aux lettres : si elle déborde, c’est peut-être le signe que vous êtes en vacances. Demandez à des proches de relever votre courrier quand vous n’êtes pas là…
  • Les poubelles : si vous laissez vos bacs à ordures à l’extérieur, attention : ils peuvent être facilement utilisés par des voleurs comme échelles afin, par exemple, d’atteindre une fenêtre en hauteur, monter sur une terrasse, se hisser jusqu’à un soupirail…
  • La cabane au fond du jardin : une remise à la serrure rudimentaire est une aubaine pour les voleurs : ils y trouvent des outils qui se revendent bien et peuvent faciliter leur travail, comme des pinces ou une échelle !
  • Une haie trop haute : votre haie vous protège des voisins ? Oui, mais elle protège aussi les cambrioleurs des regards extérieurs.
  • La porte d'entrée est utilisée par 41% des cambrioleurs. Elle doit être massive, en bois (plusieurs couches de 40 à 60 mm d’épaisseur), ou en verre antieffraction.
  • La porte du jardin : renforcez-la avec plusieurs verrous ou deux barres transversales. La porte du garage : bloquez-la bien avec des verrous. Si c’est possible, percez des trous dans le bord inférieur et glissez des tiges métalliques à enfoncer dans le sol. Si la porte est télécommandée, coupez le courant pour éviter que le moteur ne se dérègle ou ne s’ouvre de façon intempestive en cas de surtension ou de coupure de courant.
  • La serrure : au moins trois verrous doivent pénétrer le châssis assez profondément. Fracturer le barillet est le plus simple. Le cylindre doit être protégé par une armature (rosace), et breveté avec une carte personnelle pour éviter la copie des clés.
  • Le sous-sol, la cave : on laisse souvent de côté ces «entrées secondaires» alors que, pour un cambrioleur, c'est l'endroit idéal pour travailler sans être dérangé. Du coup, elles font partie de leurs entrées favorites.
  • Votre page Facebook : vous aimez y poster les photos d’endroits lointains où vous passez vos vacances… Pratique pour ceux qui préparent leur coup ! C’est arrivé à des stars, vues dans la presse people, mais aussi à des anonymes…